Bondage Domination au donjon

Voir la vidéo complète

Le Bondage Domination Sado-Masochisme (BDSM) est une pratique qui englobe différentes facettes dans les rapports intimes. L’une d’entre elles est la pratique du bondage domination.

Le terme « bondage » vient de l’anglais « to bind », qui signifie « attacher », « lier ». Il s’agit concrètement de restreindre les mouvements d’une personne avec des liens et autres accessoires pour augmenter le plaisir sexuel. Les sensations peuvent aller de légères contraintes jusqu’à l’immobilisation totale.

Les différents types de bondage

  • Le bondage léger : il consiste en des contraintes minimales, comme attacher les poignets ou les chevilles avec un foulard, une cravate ou des menottes souples.
  • Le bondage intermédiaire : il implique un matériel plus élaboré, tel que des cordes, chaînes, colliers ou harnais. La personne soumise peut être attachée à un support, comme un lit ou une croix de Saint-André.
  • Le bondage avancé : cela comprend des techniques complexes, comme le shibari, un art japonais du bondage érotique avec des cordes. Il demande une grande dextérité et une connaissance approfondie des noeuds et de l’anatomie humaine.

Les accessoires indispensables à la pratique du bondage domination

Pour pratiquer correctement le bondage, un certain nombre d’accessoires sont nécessaires :

  1. Des liens : ils peuvent être en cuir, tissu, chaînes ou cordes, selon les préférences et l’expertise du couple.
  2. Des menottes : elles permettent d’attacher rapidement et facilement les poignets ou les chevilles, avec l’avantage d’être réglables pour s’adapter au confort du soumis.
  3. Un collier : il symbolise la soumission et peut être utilisé pour attacher la personne soumise par une laisse.
  4. Un harnais : il maintient le corps attaché dans différentes positions, tout en mettant en valeur certaines zones érogènes.
  5. Un masque ou bandeau : il prive le soumis de la vue pour accentuer ses autres sens et augmenter les sensations.
  6. Des pinces ou poids : ils exercent une pression sur les zones érogènes, comme les tétons ou les organes génitaux, ce qui provoque une douleur qui se transforme en plaisir lorsqu’ils sont retirés.

Voir la vidéo complète

Derniers articles

Rencontrez une dominatrice !

Inscrivez-vous gratuitement et rencontrez une femme dominatrice à Bordeaux ou dans votre ville!

Pour en savoir plus sur le BDSM